Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > L’Associu Zeru Frazu > Pétition Zeru Frazu

Pétition Zeru Frazu

Depuis des années la gestion des déchets en Corse est inopérante, les saisons touristiques se suivent avec l’augmentation des tonnages et les crises se succèdent. Il y a urgence !

Urgence n° 1 : Les déchets organiques de cuisine et de jardin représentent plus du tiers des déchets ménagers. La quantité de biodéchets alimentaires produite par les ménages est 6 fois plus importante que celle des restaurants et commerce alimentaires. Par leur fermentation ils provoquent odeurs et nuisances dans les bacs de stockage, les quais de transfert et pendant des décennies dans les centres d’enfouissement. Associés aux autres déchets, ils participent à la pollution des sols et nappes phréatiques et dégagent entre autres du méthane, gaz à effet de serre 25 fois plus puissant que le CO2. Leur tri en amont et leur traitement biologique par compostage est le plus sain et le moins cher. En Corse il est quasi inexistant et doit être généralisé.

Urgence n° 2 : Les déchets recyclables  : verre, papier, emballages, textiles, meubles, piles, déchets électriques et électroniques, huiles, etc. sont en partie collectés et envoyés vers les filières qui existent. Un constat s’impose : le tri sélectif actuel ne suffit pas, il faut le faire évoluer.

Urgence n° 3 : La collecte séparée au porte à porte des déchets triés : recyclables secs, mais aussi compostables humides et déchets résiduels, surtout dans les agglomérations, les cantines, les restaurants, les stations balnéaires, réduit efficacement et durablement nos poubelles.

Urgence n° 4 : La redevance incitative, mesure complémentaire indispensable à la bonne marche du système, récompense le geste de tri, en tenant compte du volume ou du poids du sac d’ordures ménagères résiduelles : « mieux nous trierons, moins nous jetterons, moins nous paierons ! ». L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) subventionne sa mise en place.

Des communes de Corse agissent déjà afin de réduire l’enfouissement des déchets, en fournissant le matériel de tri, en informant les habitants sur la bonne façon de séparer nos déchets à la maison, dans les magasins, les entreprises et d’utiliser les déchetteries. Cette démarche doit s’étendre à toute l’île.

Nous demandons instamment à tous les décideurs de mettre en place d’urgence dans toutes les régions de Corse le traitement séparé des biodéchets, la collecte séparée au porte à porte, la fiscalité incitative et bien sûr toutes les mesures de prévention et de réduction. Nous avons tous à y gagner !

Les bonnes décisions doivent être prises maintenant, sans attendre !
Il est impératif que les déchets fermentescibles biodégradables et les déchets recyclables ne soient plus enfouis :

  • pour protéger notre environnement et notre santé,
  • pour préserver les ressources naturelles et maîtriser le coût des déchets,
  • pour que notre île ne devienne pas un vaste dépotoir,
  • pour que la Corse ne soit pas humiliée par de nouvelles crises des déchets,
  • pour qu’elle devienne au contraire un territoire modèle.

C’est possible avec la stratégie Zéro Déchet, Zéro Gaspillage, « A Strategia Zeru Frazu » !

Signez la pétition sur change.org : lien ci-dessous

Voir en ligne : Déchets en Corse : URGENCE, STOP au tout enfouissement ! Pour A Strategia Zeru Frazu, Zéro Déchet, Zéro Gaspillage

Répondre à cet article

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip